Marchands de Rêves Prod.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Supremacy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Umiera
Marchand de Rêves
Marchand de Rêves
avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 03/05/2010
Localisation : Loin de vous.

MessageSujet: Supremacy   Jeu 27 Mai 2010 - 0:56

Les roches se liquéfièrent peu à peu, les deux guerriers commencèrent commencèrent à se transformer en une flaque. Ils ne faisaient qu'un et entrèrent peu à peu dans le sol.

Les soldats bioniques regardaient impuissant ce spectacle. La Guérisseuse elle, ne bougeait pas et était côté à côté avec le chef des soldats. La flaque d'eau disparue soudain dans les profondeurs du sable. Un vent glacial se leva aussitôt qu'ils furent disparu et le regard de la femme cyborg se porta sur la tour.

Elle fit un pas en arrière, ses yeux rouges sang grandirent légèrement à la vue de la tour. Elle venait de perdre sa blancheur étincelante. Son âme avait péri en même temps que les guerriers avaient sombré dans les entrailles de la terre.

Elle regarda les soldats et leur dit doucement

- Nous devons partir, il ne reviendront pas

Le chef la regarda un peu étonné

- Nous sommes si prêts du but, pourquoi partir maintenant?

Tournant les talons la guérisseuse dit calmement

- Car la tour c'est éteinte nous ne pouvons rien faire de plus et qui plus est, nous avons d'autres projets.

Ils échangèrent un regard. Même si cela leurs faisaient mal de l'accepter ils devaient avouer que la guérisseuse avait raison, c'est pourquoi le chef ordonna à ses hommes, de lever le camp et de partir. Ils commencèrent à marcher dans le désert, le sable fin balayer leurs visages pendant que le vent les fouetter violemment. Mais ce qu'ils ne pensaient pas c'est que sous leur pied se tramait quelque chose.

***

Les guerriers qui étaient devenus des entités liquides commencèrent à descendre dans le sable. Même sous cette forme ils pouvaient avoir conscience de ce qu'il se passait autour d'eux et donc il savait exactement par où passer pour rejoindre le souterrain. Car ce qu'ignorait les soldats c'est que cette mer de sable se trouvait des souterrains et un bâtiment du nom de mémoire.

Une fois arrivé dans le souterrain les entités reprirent forme humaine. Ils se regardèrent encore sous le choc de ce qui venait de se passer mais pas un mot vint troubler le silence de cette cavité. Avançant prudemment entre les canalisations, l'homme au regard doré passa devant, ouvrant le chemin, il frôla un mur de sa main.

Ses doigts glissèrent sur des marques et il montra du bout des doigts le chemin à prendre. L'autre guerrier lui emboîtait le pas. Tournant à droite puis à gauche, ils finirent par arriver devant un immense escalier.

Ce dernier s'enfonçait profondément dans les entrailles de la terre, ses marches de couleur grisâtre avaient l'air en piteuse état. Mais cela ne rebuta pas les deux guerriers qui continuèrent malgré tout, leur route. Quelques minutes plus tard ils arrivèrent sur une grande place et devant eux se tenait un bâtiment.

D'immense colonne en faisait tout le tour et sur sa façade était inscrit Memoire.

Un sourire apparu sur leurs visages, ils avancèrent et poussèrent les immenses portes pour entrer dans ce lieu sacrer. Un bruit assourdissant rompit le silence. Mais ils étaient enfin dedans, leur question allait enfin trouver des réponses.

***

Un nuage de fumée s'éleva dans les airs, ils mirent leurs mains devant les yeux pour ne pas la respirer. Puis ils commencèrent à marcher, la pénombre régnait dans ce bâtiment et l'homme au regard doré dit doucement

- Cela manque de lumière tu ne trouves pas

Son ami, le regarda et hocha de la tête pour acquiescer. Quand il voulu répondre ils entendirent un grondement et soudain de petites lumières disséminées un peu partout dans la pièces commencèrent à illuminer les environs.

Une lumière jaunâtre dévoila les lieux sous les yeux admiratifs des deux guerriers. Une salle remplit d'étagère à perte de vue s'offrait à eux. Sur chaque étagère se dressait des milliers de livres. Un savoir immense se tenait là, à porté de main.

Ils avancèrent fébriles

- C'est donc ça, la Mémoire lança l'homme au regard métallique.

- Oui, c'est impressionnant répondit son ami qui gardait la bouche ouverte pendant quelques secondes.

Mais pas le temps de rêver, ils étaient là pour une chose, avoir des réponses sur la guérisseuse. Ils ne pouvaient croire qu'elle les trahissait depuis le temps qu'ils se connaissaient.

C'est pour cela qu'ils étaient ici maintenant, pour connaitre sa vie, son passé et sans doute qui elle est vraiment. Tout était dans ses livres, alors ils sauront la vérité. Peut importe ce que cela leur coute.

Passant entre les allées, ils prirent un livre, la poussière qui le recouvrait été assez impressionnante, il fallu souffler plusieurs fois dessus afin de la faire partir.

Savoir la vérité, si leur Guérisseuse était là avant bien avant eux, bien avant les cyborgs après tout, cela pouvait être possible, mais ils ne pouvaient croire qu'elle faisait partie de ses monstres. Puis les cyborgs auraient très bien pu leur mentir.

- Nous allons en avoir pour des lustres, il faut s'organiser

- Oui, cherchons vers ce côté, ces livres on l'air d'avoir des signes qui étaient sur des tunique de la guérisseuse.

Pendant ce temps, les cyborgs venaient de rentrer dans leur quartier général. Le chef suivi de près par la guérisseuse arrivèrent dans la salle de réunion. Là, se trouvait tout le gratin, ils observèrent les deux arrivants puis l'un deux leva la main.

C'est alors qu'entra une servant, elle poussait un chariot et sur ce dernier se trouvait, un écran relié à une machine. Le chef lui dit d'un ton roc

- Tu sais ce qu'il te reste à faire

Elle fit un oui de tête et avança vers la machine. Déglutissant lentement, elle prit le câble dans ses mains et le porta jusqu'à son avant bras droit. Elle retira un petit morceau de peau et glissa l'embout du câble dans la cavité. Elle fit une légère grimace et commença à trembler.

Des images commençaient à fuser dans sa tête, sa mémoire était surchargée elle pensait que son crâne allait exploser. Sans cesse revenait la phrase gloire au cyborg et plus elle la voyait plus la colère et la haine s'emparait d'elle.

C'est alors qu'elle ouvrit les yeux, regardant l'assemblée elle sourit étrangement, un rire diabolique apparue sur son visage et elle retira le câble avec une violence inouïe.

- Je me souviens, lança t-elle avant de bondir vers l'un des gardes.

____________________________________________________________________________________________________
Je ne prête pas attention aux mortels.
Revenir en haut Aller en bas
 
Supremacy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Supremacy 1914, une sorte de Risk en temps réel
» Supremacy 1914
» Jeux gratuits en ligne sur Supremacy 1914
» Supremacy 1914
» Bureau de Propagande de la I.Reichsflotte Vanaheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté de RPistes :: Archives-
Sauter vers: