Marchands de Rêves Prod.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Supremacy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Umiera
Marchand de Rêves
Marchand de Rêves
avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 03/05/2010
Localisation : Loin de vous.

MessageSujet: Supremacy   Mar 15 Juin 2010 - 21:57

Les ombres s'écartèrent laissant une petite allée qui mène devant un grand bâtiment. Les deux guerriers avancèrent timidement, observant cet édifice, ils virent devant les portes deux immenses statues.

D'une couleur grisâtre, rongées par le temps, les statues représentaient une femme et un homme. Chacun avec un signe distinct. L'homme avait malgré sa couleur grise les yeux d'un bleu clair. Quand on plongeait son regard dans le sien on avait l'impression qu'il pouvait lire en nous. Le guerrier au regard métallique frissonna et détourna les yeux pour les poser sur la statue de la femme. Cette dernière, bien que le temps commençait à détériorer sa silhouette se tenait fièrement et en sa main, il y avait une plume et un grimoire.

Les deux jeunes hommes se regardèrent longuement pour comprendre ce que cela représentait, mais ils n'avaient pas le temps et montèrent les quelques marches qui les séparaient de l'oracle.

Poussant les portes, celles-ci ne firent aucun bruit, ce qui les étonna au vu de leur apparence. Mais n'y prêtant pas plus attention ils entrèrent dans le bâtiment. Instantanément des bougies s'allumèrent pour laisser une allée. La couleur rouge qui se dégageait, réchauffait l'atmosphère.

Avançant prudemment dans la pénombre les deux guerriers arrivèrent devant un cercle, il se situaient un peu plus en hauteur. Quatre marches les séparaient, elles étaient d'une couleur jaunâtre, sans doute à cause des bougies, on pouvait apercevoir, au milieu du cercle une longue table en bois. Derrière cette dernière, se tenait quelqu'un assis sur une chaise, capuche sur la tête. Cette personne, qui ne se leva pas, leur fit signe de monter et de prendre place devant elle.

Les deux hommes ne se firent pas prier, montant marche par marche, leurs cœurs commençaient à s'emballer, plus possible de faire marche arrière maintenant, ils étaient devant l'oracle, le tout était de poser une question une seule.

Le guerrier au regard d'or s'avança un peu plus, il était plus mur et donc c'est lui qui poserait la question, l'oracle de bougea pas, ne dit pas un mot, au bout de quelques secondes de silence insoutenable, le guerrier prit la parole et dit d'une voix claire

- Nous sommes ici pour savoir qui est la guérisseuse, nous voulons savoir si elle est vraiment mauvaise.

L'oracle toussa un peu, ce qui déclencha un petit fou rire au jeune homme au regard métallique mais il se reprit vite. Elle passa ses mains sur un grimoire et tenant une plume de l'autre main elle commença à noter sur ce dernier.

Un vent se leva, sa tête qui se redressa, la capuche tomba immédiatement et les deux guerrier virent ses yeux, d'un bleu cristallin.
Ils reconnurent celui des deux statues de dehors. Tout devenait clair à présent, le grimoire pour noter avec la plume et les yeux pour connaitre les réponses.

L'oracle posa la plume et tendit le bout de papier aux deux guerriers, quand l'homme au regard d'or voulu le prendre elle lui dit d'une voix tremblotante

- Certaines questions doivent rester sans réponses, d'autres comme pour les statues viennent quand on ne s'y attend pas, étiez-vous certains que celle-ci fut la bonne question?

Les deux guerriers restèrent bouches bées devant ce que l'oracle avait dit, mais pas le temps de répondre, un vent souffla toute les bougies et quand ils ouvrirent les yeux ils se retrouvèrent sur la place de la ville, devant les ombres le papier en main.

____________________________________________________________________________________________________
Je ne prête pas attention aux mortels.
Revenir en haut Aller en bas
Nymphe Ydeil
Enfant de Lune
Enfant de Lune
avatar

Messages : 6431
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Supremacy   Mer 16 Juin 2010 - 21:25

Ça doit être bourré de fautes, mais osef, j'ai pas le temps.

* * * SUPREMACY * * *
L’Oracle


Aux K-LibR, parce que rien ni personne ne leur résiste...

* RP by Nymphe Ydeil & Makkura *
* * Communauté de Sionabel * *


Autour des deux guerriers, les ombres s'écartèrent, laissant entre eux et la porte du temple une petite allée de quelques mètres de large. Les deux hommes échangèrent un dernier regard, puis s’avancèrent prudemment, observant l’édifice d’un œil suspicieux. Devant les lourdes portes, deux immenses statues se dressaient. D'une couleur grisâtre, rongées par le temps, les statues représentaient une femme et un homme. Chacun avec un signe distinct. L'homme avait les yeux bleu clair. On aurait dit que ce regard était vivant et qu’il pouvait lire jusqu’au cœur des visiteurs qui se présentaient devant lui.
Le guerrier au regard métallique frissonna et détourna les yeux pour les poser sur la seconde statue. Bien que le temps commençât à détériorer la silhouette élancée, la femme se tenait fièrement et ne perdait rien de sa majesté. Dans sa main, elle tenait une plume et un grimoire, symboles de la connaissance. Les deux guerriers froncèrent les sourcils, devinant que ces deux statues avaient une signification précise qui leur échappait pourtant.

- C’est quoi ça ? Interrogea le guerrier au regard métallique.

L’autre se contenta d’un haussement d’épaules. Sans perdre de temps à s’interroger, ils montèrent les marches qui les séparaient de l’oracle et passèrent devant les deux idoles de marbre. Ils poussèrent les portes, puis entrèrent dans le bâtiment. Des bougies éclairaient l’allée qui leur faisait face. Une chaude lueur rouge s’en dégageait, réchauffant l’atmosphère et les invitant à s’avancer, ce qu’ils firent.
En avançant prudemment dans la pénombre, les deux guerriers parvinrent à un cercle légèrement surélevé. Une volée de marches les séparait de cette terrasse. Un peu plus loin, au milieu du cercle, une longue table de bois trônait. Quelqu’un y était assis, une capuche couvrant son visage. La silhouette ne se leva pas, mais d’un signe, elle invita les deux hommes à venir la rejoindre sur l’estrade.
Les deux hommes ne se firent pas prier, montant marche par marche. Dans leur poitrine, leurs cœurs commençaient à s'emballer sous un sentiment indicible de respect et de crainte. Il n’y avait plus aucune possibilité de faire marche arrière. Ils étaient désormais devant l’Oracle. Il s’agissait à présent de poser la bonne question. Ils craignaient de se tromper et comprenaient l’importance de cette seule et unique requête. Ils connaissaient tous deux la réputation de l’Oracle et peut-être parce que c’était la première fois qu’ils se présentent face à elle, ils craignaient sa présence comme si elle avait été une épreuve.
Le guerrier au regard d'or s'avança un peu plus, sûrement parce qu’il était plus mûr que son camarade. L’Oracle ne bougea pas, ne souffla pas un mot. Alors, au bout de quelques secondes de silence insoutenable, l’homme prit la parole et d'une voix claire, annonça :

- Nous sommes ici pour savoir qui est la guérisseuse. Nous voulons savoir si elle est vraiment mauvaise.

L’Oracle toussa légèrement. Elle passa ses mains sur un grimoire et, saisissant une plume de l'autre main, elle commença à noter sur ce dernier. Un courant d’air souffla soudainement les bougies les plus proches et, comme interrompue, l’Oracle se redressa. Sa capuche tomba sur ses épaules, révélant la chevelure plus noire que la nuit et les yeux, d’un bleu cristallin.
Les deux guerriers reconnurent les signes distinctifs des deux statues, deux entités dans un même corps et les outils de divination partagés : le grimoire pour noter avec la plume et les yeux pour connaître les réponses. L'Oracle posa alors sa plume et tendit le bout de papier aux deux guerriers. Quand l'homme au regard d'or s’avança pour le saisir, elle ne lâcha pas immédiatement le parchemin. Sa voix tremblotante s’éleva dans l’air tiède de la salle.

- Certaines questions doivent demeurer sans réponses. D'autres, comme celles que vous vous posiez au sujet des statues trouvent leur solution lorsque l’on ne s'y attend pas. Étiez-vous certains que vous avez choisi la bonne question ?

Les deux guerriers se figèrent devant l’interrogation de l’Oracle. Mais ils n’eurent pas le temps de répondre. Un nouveau courant d’air, beaucoup plus violent cette fois, souffla toutes les autres bougies et une vague d’énergie les entoura. Lorsque la pression s’atténua, ils ouvrirent les yeux et se retrouvèrent sur la place de la ville, face aux Ombres. Le guerrier au regard d’or tenait toujours le précieux manuscrit dans la main. Et la réponse y était inscrite.

À suivre…

____________________________________________________________________________________________________
« À Sionabel, un Rêve sera toujours apporté à ceux qui en font la demande. » [Nymphe Ydeil]
« Certains disent que seule la guerre peut faire de nous des frères. Ceux-là n'ont sans doute jamais essayé d'écrire avec quelqu'un... » [Yuen]
« À six ans, je savais écrire. Mais ici, nous n'écrivons pas. Nous vendons du Rêve. » [red13]
Revenir en haut Aller en bas
http://sionabel.phpbbtest.com
red 13
Maëstro de la Plume
Maëstro de la Plume
avatar

Messages : 2329
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Supremacy   Mer 16 Juin 2010 - 22:40

j'aime vraiment beaucoup.
vous travaillez très bien toutes les deux.
il y a juste une remarque que je fairais :

"Un nouveau courant d’air, beaucoup plus violent cette fois, souffla toutes les autres bougies et une vague d’énergie les entoura."

je mettrais a la place :
"Un nouveau courant d’air, beaucoup plus violent cette fois, souffla la lumière et une vague d'énergie les entoura"


a part ceci, rien a dire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Umiera
Marchand de Rêves
Marchand de Rêves
avatar

Messages : 1438
Date d'inscription : 03/05/2010
Localisation : Loin de vous.

MessageSujet: Re: Supremacy   Dim 20 Juin 2010 - 14:19

merci....

____________________________________________________________________________________________________
Je ne prête pas attention aux mortels.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Supremacy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Supremacy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Supremacy 1914, une sorte de Risk en temps réel
» Supremacy 1914
» Jeux gratuits en ligne sur Supremacy 1914
» Supremacy 1914
» Bureau de Propagande de la I.Reichsflotte Vanaheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté de RPistes :: Archives-
Sauter vers: